Chacun son Thé, des bienfaits pour tous



DESCRIPTION - HISTOIRE - ORIGINE - CULTURE

Le thé est une boisson obtenue par infusion des feuilles du théier, préalablement séchées et le plus souvent oxydées.

Le thé est d'origine chinoise, où il est connu depuis l'Antiquité. Selon la légende chinoise, l'utilisation du thé comme boisson serait apparue en l'an 2737 avant notre ère, quand des feuilles se seraient détachées d'un arbre pour tomber dans l'eau chaude de l'Empereur. Des récipients à thé datant de la dynastie Han (de -206 à 220) ont été retrouvés, mais c'est sous la dynastie des Tang (618 - 907) que le thé a été clairement identifié comme une boisson populaire. Le développement de la porcelaine de Chine et de celui de la céramique auront clairement été favorisés par l'art de vivre autour du thé.  Il a été importé de Chine au XVIIème siècle par les commerçants portugais et hollandais en Europe, puis introduit en France comme plante digestive par les Jésuites. Le thé est aujourd'hui la boisson la plus bue au monde après l'eau et le café. 


Thé - FeuillesLe Théier, arbre à thé ou tout simplement thé, est un arbuste originaire d'Extrême-Orient, de la famille des Théacées. On distingue trois formes de cette espèce cultivées dans le monde entier : le Camellia sinensis assamica (Assam), le Camellia sinensis sinensis (Yunnan) et le Camellia sinensis cambodiensis. Les principaux pays producteurs sont la Chine, l'Inde, le Sri Lanka, le Vietnam, Taïwan, le Japon, le Népal, la Turquie, le Kenya et la Tanzanie. Les seules plantations de thé européennes sont Chá Gorreana et Chá Porto Formoso, aux Açores. En plantation (densité de 10 000 pieds par hectare), le théier est taillé pour ne pas dépasser un mètre de haut, afin d'en faciliter la cueillette. Les premières récoltes commencent au bout de trois à quatre ans.

Les différentes sortes de thés (noirs, verts, oolong, etc.) ne proviennent pas de différentes espèces de théier, mais sont obtenues en traitant différemment les feuilles récoltées. Si les opérations élémentaires sont simples à décrire, les méthodes exactes sont des secrets industriels jalousement gardés. Leurs noms sont tirés de la couleur de l'infusion et non de la feuille. Ainsi;
- l
es thés jaunes sont  les plus fins et souvent les plus rares des thés;
- les thés blancs, à l'instar des thés jaunes, sont des thés très délicats;
les thés verts sont des thés dont les feuilles, après la cueillette, sont le plus souvent flétries et chauffées à haute température, afin de neutraliser les enzymes responsables de l'oxydation;
-
 les thés rouges sont oxydés à 100 %; les feuilles utilisées peuvent être brisées pour les thés de moindre qualité; 
les thés noirs communément commercialisés en Occident sont issus d'un processus de fabrication mis au point par les Britanniques, en Inde, au milieu du xixe siècle; La famille des thés noirs est la plus répandue;
les thés aux fleurs ne sont pas à proprement parler, un type de thé mais un thé agrémenté de parfums de fleurs auxquelles il a été mêlé (ou, pour les thés médiocres et commerciaux, il s'agit de thé recouvert d'essence).

NB: Il existe aussi le thé Oolong ou Wulong qui est également désigné en Chine à partir de la couleur de son infusion : il est dit thé bleu-vert. La famille des Oolong regroupe des thés semi-oxydés que l'on peut situer entre les thés verts et les thés noirs.

Les principaux pays producteurs de thé sont la Chine, suivie de l'Inde, le Sri Lanka, le Kenya et la Turquie.


COMPOSITION - CONSTITUANTS - PRINCIPES ACTIFS

Le thé contient de nombreuses substances :
- l'eau (environ 75 % du thé « sec »),
- des tanins (environ 4 %),
- des protéines (~4 %, seule l'albumine est soluble dans l'eau),
- des acides aminés dont la théanine qui représente de 1 à 2 % du poids total des feuilles noires, vertes ou semi-fermentées et plus de 50 % des acides aminés. Elle contribue au goût des thés verts en agissant comme un exhausteur de goût. L’activité de la théanine sur le cerveau a montré une réduction du stress mental et physique et produit un effet relaxant,
- des lipides (moins de 1 %),
- des acides organiques (acide quinique, acide oxalique, acide gallique),
- des sucres (fructose, saccharose, raffinose et stachyose),
- des vitamines (A, B, C, E, K); le thé vert en contient entre 150-300mg de vitamines C par 100g de feuilles. Les thés semi-oxydés et les thés noirs en contiennent moins (décomposition durant l'oxydation),
- des minéraux (potassium, fluor, phosphore, magnésium),
- des polyphénols, une vaste famille d’antioxydants dont les principales sont les catéchines; l'épigallocatéchine gallate (EGCG) en est la forme la plus répandue dans le chocolat noir et la feuille de thé; le thé vert est la variété de thé la plus concentrée en catéchines,
et des centaines de substances aromatiques (géraniol) ou aux propriétés pharmacologiques (la théine qui a été identifiée en 1838 à la caféine)

NB:  Les effets excitants du thé, dus à la caféine, diffèrent de ceux du café. Les polyphénols oxydés (les tanins) contenus dans le thé lient l’effet de la caféine. Ainsi cette caféine est lâchée dans le sang sur une durée pouvant aller de six à huit heures et de manière uniforme. La caféine du café sera lâchée rapidement, produisant un pic d’intensité, qui retombe aussitôt, sur une durée de deux à trois heures. C’est pourquoi le thé est réputé « stimuler sans énerver ». La diminution des effets excitants du thé s'obtient en l'infusant plus longtemps.


BIENFAITS - EFFETS SUR L'ORGANISME 

Vieillissement cérébralLes polyphénols (agents antioxydants présents dans le thé) sont à l'origine de la plupart des bienfaits reconnus au thé  :
- antioxydant : le corps humain reçoit une protection antioxydante maximale 1 heure à 4 h 30 plus tard après absoprtion d'une tasse de thé noir et 3 heures à 5 h 30 plus tard pour le thé vert,
- diminution du risque de survenue de maladies cardiovasculaires (par abaissement du taux de cholestérol notamment),
- diminution du risque de survenue de certains cancers et certaines maladies liées au vieillissement (maladie d’Alzheimer et maladie de Parkinson notamment, mais d’autres études sont nécessaires pour approfondir les connaissances dans ce domaine),
- amélioration de la santé dentaire : en diminuant le risque d'apparition des caries,
neuroprotection : l’EGCG, la principale catéchine antioxydante du thé vert, est l’un des composés qui peuvent expliquer les effets bénéfiques observés sur la fonction cognitive,
- santé osseuse : des études d’observation chez des femmes âgées indiquent une association entre une consommation régulière de thé et une meilleure densité osseuse.

Par ailleurs, du fait de l'action de la caféine, le thé :
- augmente la vigilance, sans provoquer une excitation similaire au café (à l'instar du guarana),
-
contribue à diminuer la masse corporelle, par augmentation du métabolisme corporel (augmentation des dépenses énergétique.

Le thé est à ce jour un élément essentiel de la phytothérapie asiatique, de nature plus préventive que curative. Vis-à-vis de nos sociétés occidentales, s'il fallait aujourd'hui faire ressortir un bienfait parmi la longue liste de ceux qui lui sont reconnus, alors citons sans hésiter l'effet minceur, essentiel à la fois pour la santé et l'esthétique de tout un chacun. 


Effet minceur

On connait bien maintenant les capacités du thé à augmenter les dépenses énergétiques et à "brûler" les réserves de graisses, dues en partie à la caféine qu'il contient. Il s'avère également que les catéchines agissent aussi sur la répartition des graisses dans l'organisme et participent à la réduction du poids et du tour de taille. Des études ont aussi montré que la consommation de thé vert pouvait limiter la reprise du poids perdu après un régime. Par ailleurs, le choix d'un thé riche en catéchine (thé vert) ne suffit pas, il faut aussi en consommer régulièrement : les catéchines ayant une durée de vie inférieure à 24 heures dans l'organisme, il est recommandé de renouveler la consommation de thé vert au fil de la journée. Enfin, il faut rappeler que le thé seul ne suffit pas pour perdre du poids ! Un régime adapté et un peu d'exercice physique sont incontournables. 

 

PRESENTATION - ASSOCIATION - SYNERGIE

Le thé se trouve sous la forme de morceaux plus ou moins gros de feuilles séchées dans des emballages hermétqiues ou sous forme de sachets à infuser directement.

Le thé peut être associée utilement à d'autres actifs végétaux tels notamment :
- le nopal, le guarana, l'éphédra, les algues telles notamment la spiruline ou le fucus, pour lutter contre les surcharges pondérales,
- la bardane (racine), la chicorée (racine), le pissenlit (racine), la pensée sauvage (racine et plante), pour drainer l'organisme,
- le maté, le chiendent (racine), le bouleau (feuilles), la criste-marine (plante), la reine-des-prés (plante et sommités fleuries) pour une action diurétique,
- le ginseng, l'éleuthérocoque, pour un effet stimulant.

 

PRECAUTIONS D'EMPLOI  - EFFETS SECONDAIRES - CONTRE-INDICATIONS

Appréciée pour son effet stimulant, la caféine peut aussi causer des effets indésirables comme l’irritabilité, la nervosité, l’insomnie, un effet diurétique, une altération du rythme cardiaque et des désordres gastro-intestinaux. Les experts considèrent qu’une consommation de caféine dépassant 500 mg à 600 mg par jour est abusive. Une telle consommation peut constituer un risque pour la santé, notamment pour les os et le système cardiovasculaire. Chez les femmes en âge de procréer, on recommande de ne pas dépasser 300 mg par jour.

Par ailleurs, le thé à haute dose:
- diminue l'absorption du fer contenue dans les végétaux; l
es personnes végétariennes, qui ne consomment que ce type de fer, doivent ainsi demeurer vigilantes. Il est possible de diminuer cet effet négatif en évitant de consommer le thé en même temps que le repas; le thé est donc déconseillé aux personnes souffrant d'anémie;
- apporte un excès de fluor qui peut se fixer sur les os et entraîner une fluorose squelettique,

il est recommandé de s’abstenir de prendre du thé vert, infusé ou en supplément, durant les traitements anticancer. Par ailleurs, Santé Canada rappelle que le thé vert fait partie des aliments qui peuvent modifier la concentration sanguine d’anticoagulants. Il est donc préférable pour ces personnes de ne pas en consommer en quantité trop élevée. Dans tous les cas, il est conseillé aux personnes placés sous traitement médical de demander à leur médecin traitant quels sont les aliments ou suppléments nutritionnels qu'ils doivent éviter.

Il est aussi recommandé aux personnes souffrant de reflux gastro-oesophagiens, d’oesophagite (inflammation de l’oesophage) ou de hernie hiatale, d’éviter les aliments riches en composés appelés méthylxanthines, comme le thé, le chocolat, le cola ou le café.

 

COMMENT FAIRE LE BON CHOIX

Les bienfaits du thé sont plus importants lorsque le thé utilisé est sous forme de feuilles. Plus les morceaux de feuilles de thé sont gros, meilleure est la qualité du thé (plus il est broyé, plus la boisson sera amère). Ainsi, les sachets pyramidaux contiennent de plus gros morceaux de feuilles, qui ont aussi davantage de place pour infuser.

Par ailleurs, en 2001, le magazine "Que choisir" notait que de nombreux thés verts contenaient des taux élevés de pesticides, plomb, DTT ou autres produits phytosanitaires. Depuis 2007, l’Union européenne a durci les normes concernant les thés importés et la situation s’est nettement améliorée. Les thés de montagne sont moins traités que ceux des plaines par exemple mais malheureusement peu d’informations figurent sur les emballages !


CONSOMMATION - MODE - DOSAGE

Thé -TassePour bénéficier des propriétés antioxydantes du thé vert, il faut en boire au moins 3 tasses par jour, réparties dans la journée. Les thés verts du Japon sont parmi les plus riches en catéchines et donc en pouvoir antioxydant. Le thé vert Matcha est réputé pour être le plus riche en antioxydant.

Il convient de faire infuser le thé au moins 5 minutes (8 à 10 minutes pour le mieux) avec une eau non bouillante, à une température plus proche de 80°C (au-delà, les polyphénols sont dénaturés). Un thé de bonne qualité mal infusé apporte moins de polyphénols qu'un thé usuel bien infusé. Le thé est à consommer dans l'heure qui suit sa fabrication car, au delà, les polyphénols disparaissent.

Pour déthéiner (enlever la caféine) le thé, il suffit de faire une première infusion d'une minute environ et de jeter cette eau qui emporte la théine ou encore de faire infuser plus de 3 min. En effet, les tannins (antioxydants), sont libérés après 3 min d’infusion. Une fois associée aux tannins, la théine est beaucoup moins absorbée dans l’organisme ce qui diminue considérablement son effet.