La chlorella, un effet détox et régulateur



DESCRIPTION - HISTOIRE - ORIGINE - CULTURE

Les chlorelles constituent une espèce d'algues microscopiques qui poussent en eau douce. Autrement désignées sous le nom de Chlorella, elle se distinguent par leur exceptionnelle teneur en chlorophylle. C'est un microbiologiste hollandais Martinus Willem Beijerinck qui découvrit ce particularisme en 1890. Pour autant, à l'instar de la spiruline, autre micro-algue remarquable, la chlorella existe sur la terre depuis l'origine des temps. A la fin des années 40, la richesse nutritionnelle de la chlorella, suscita des nombreuses études visant à en faire un substitut alimentaire destiné à alimenter les populations ayant énormément souffert de la 2ème guerre mondiale. C'est ainsi que le Japon est aujourd'hui devenu le premier pays à consommer cette algue à grande échelle: plus de 1500 tonnes par an. 

Les Etats-Unis et l'Allemagne s'intéressèrent également à la Chlorella mais le caractère indigeste de cette algue lorsqu'elle est dans son état naturel et le coût important que représente sa mise en production furent d'importants freins à sa venue sur le marché alimentaire. Au début des années 70 cependant, un procédé de transformation de la membrane cellulaire de cette algue permettant de la rendre beaucoup plus digeste fut découvert.  Mais la Chlorella reste très chère à produire. En effet, la culture de Chlorella en bassin extérieur est naturellement peu productive et la propension de cette micro-algue à capter les toxines et métaux lourds présents dans son environnement rendent ce mode de culture risqué.  A contrario, la production en milieu clos, en photobioréacteur, assure un meilleur contrôle de la culture et une production régulière, mais l'investissement dans un outil de production performant est élevé.

Aujourd'hui, on peut trouver de la chlorella  cultivée sous ces 2 modes de production.


COMPOSITION - CONSTITUANTS - PRINCIPES ACTIFS

chlorophylleLa Chlorella contient environ 3% de chlorophylle, un record parmi les plantes. Grâce à cette teneur unique en chlorophylle (4 fois plus que la spiruline), la production d'oxygène et l'absorption de gaz carbonique, induites par la photosynthèse sont dix fois plus élevées que chez les autres plantes.

Les fibres de sa paroi et la chlorophylle permettent à la chlorella de fixer les éléments toxiques: métaux lourds (mercure, plomb, etc.) et toxines.

Par ailleurs, la molécule de chlorophylle ressemble à celle de l'hémoglobine. La chlorophylle permettrait ainsi d'oxygéner l'organisme, de le désintoxiquer et de maintenir un équilibre acido-basique. Cette dernière propriété s'avèrant précieuse dans le cadre d'une alimentation riche en protéines qui a pour effet d'acidifier naturellement l'organisme. La Chlorophylle permet également d'assainir la flore intestinale et de favoriser la santé des bactéries probiotiques.

La chlorella est très riche en vitamine A, soit environ 10 fois plus que le foie de boeuf. Elle est également très riche en vitamines B et, en particulier en vitamine B12, tant convoitée par les végétariens car bien peu de végétaux en disposent et la vitamine B12 est essentielle pour la formation des globules rouges, conforter le système immunitaire et assurer un fonctionnement normal du système nerveux. La chlorella contient en outre des vitamines C et E.

La chlorella contient des OMEGA 3, que le corps ne sait pas fabriquer naturellement. Sa richesse en acides aminés/ protéines représente 58% de sa masse sèche, elle est presque comparable à celle de la spiruline, soit 40 fois plus de protéines que le blé, le soja ou le riz. Elle contient également de nombreux oligo-éléments: fer, calcium, magnésium, zinc, potassium, souffre, manganèse, ...

Enfin, la chlorella est composée d'une combinaison complexe et unique chez les végétaux de peptides, nucléotides, acides aminés et acides nucléiques (10% d'ADN et 3% d'ARN) appelée Facteur de croissance ou Chlorella Growth Factor (CGF) . Grâce à ce CGF, la chlorella se reproduit très rapidement par division cellulaire: toutes les 24 heures, chaque cellule mère se divise en quatre cellules filles. Mais ce CGF agit également directement sur le code génétique des personnes qui en consomment. Il permet d'accélérer la réplication cellulaire et par conséquent la régénération des tissus. Le CGF a également une action probiotique et favorise donc la protection et la croissance des lactobacilles de l‘organisme, qui produisent l‘acide lactique et sont particulièrement utiles pour la santé de la flore intestinaleNe pas mâcher suffisamment les aliments avant de les avaler, une alimentation pauvre en fibres, l'ingestion de substances toxiques ou celles d'antibiotiques sont autant de facteurs qui menacent entre autre l‘équilibre de la flore intestinale.

 

BIENFAITS - EFFETS SUR L'ORGANISME

Détoxication de l'organisme

Grâce à son pouvoir de fixation des métaux lourds (mecure, plomb, ...) et des toxines (dioxine notamment), la chlorella permet à l'organisme d'amalgamer ces derniers et de les éliminer via les selles. En particulier, la chlorella peut être prescrite dans le cadre de retrait d'amalgames dentaires. Dans ce cas précis, la prise de chlorella fait l'objet d'un protocole de soins prescrit par le praticien dentiste.La chlorella neutralise les acides en excès et les transporte vers les voies d'élimination, restaurant ainsi l'équilibre acido-basique.

Régulation des métabolismes

La chlorella exerce une action protectrice et régulatrice des fonctions hépatiques, par la fixation des toxines. Cette action préventive et curative trouve une application pratique notamment contre les effets de l'alcool, les maux de tête sont souvent évités et la condition physique est améliorée.

Renforcement du système immunitaire

La vitamine B12 est essentielle pour le soutien des défenses immunitaires. De nombreuses causes peuvent à l'origine d'une carence en vitamines B12: un défaut d'absoprtion de l'organisme, un manque de facteur intrinsèque, une faible acidité de l'estomac, une maladie auto-immune ( maladie de Graves, thyroïdite, vitiligo, ...), une maladie intestinale chronique (maladie de Crohn par exemple) ou une alimentation pauvre en vitamines B12 tout simplement. Cette carence peut générer de graves conséquences: anémies, fatigue intense, troubles du sommeil, voires symptômes neurologiques (engourdissement et fourmillements dans les extrémités des membres, changements d'humeur pouvant aller jusqu'à des cas de démence).

 

Régulation de la glycémie

La chlorella favorise également le bon fonctionnement du pancréas grâce surtout à l'apport important de chlorophylle. Elle peut normaliser le taux de sucre sanguin.


Régulation du système intestinal


Système intestinalLe caractère détoxifiant de la chlorella, lié à la forte présence de chlorophylle, permet de purifier le système intestinal, régénérer le tissu sanguin et cellulaire en assurant un équilibre acido-basique de ce dernier. Les irrégularité intestinales (constipation, ballonnements, flatulence, mauvaise haleine) sont ainsi neutralisées.

Suite à une cure d'antibiotiques par exemple, la population de germes au sein de l'appareil intestinal est considérablement réduite. Or, ceux-ci produisent de l‘acide lactique, qui contribue entre autre à une meilleure résorption des aliments et a une action bénéfique sur le milieu intestinal: les lactobacilles jouent un rôle essentiel dans l‘absorption des vitamines, des minéraux et oligo-éléments. La prise de chlorella est alors recommandée pour augmenter la division cellulaire des lactobacilles et permettre de se remettre plus rapidement de l‘attaque des antibiotiques sur la flore intestinale.  Le CGF exerce une action stimulante sur les défenses immunitaires, L'extrait de chlorella peut donc être un soutien intéressant dans les pathologies dégénératives, virales et bactériennes et une aide utile dans la lutte contre les grandes maladies touchant à l'immunité.

anti-vieillissementAnti-vieillissement

L'extrême richesse de la chlorella en vitamines B12 agit en synergie avec la vitamine E, en tant qu'apport anti-oxydant, et contribue à protéger le corps contre l'action des radicaux libres.  Par ailleurs, la CGF facilite la régénération cellulaire. La Chlorella est donc conseillée pour son action préventive du vieillissement et pour stimuler la croissance.

Déstressant

Il lui est reconnu également un effet déstressant lié à l’augmentation de la sérotonine appelée « l’hormone du bonheur », grâce à l’apport de l’acide aminé essentiel le Tryptophane qui en permet la synthèse., 

 

 

PRESENTATION - ASSOCIATION - SYNERGIE

Chlorella en poudreLa Chlorella se présente généralement sous forme de poudre ou de comprimés.

La Chlorella est souvent utilisée en accompagnement d'un régime minceur :avant d'entreprendre le régime, à des fins de détoxication de l'organisme et permettre d'assurer une plus grande efficacité du régime puis, pendant la cure minceur, pour éviter les risques de carence et rester énergique toute la journée. Dans ce cas, elle peut accompagner la prise de guarana seul ou accompagné d'autres extraits de plantes de type thé vert, varech et autres huiles riches en Oméga 3: huile de noix, huile de colza, ...

La chlorella peut également voir ses effets recherchés plus rapidement atteints, si on l'associé à d'autres substances naturelles.
- détoxication des métaux lourds : coriandre (en début de repas), ail aux ours (fin de repas), …
- troubles hépatiques ou désintoxication, après des excès d’alcool, de tabac ou de drogue : chrysantellum (ou desmodium), ortie, pissenlit, …
- défenses immunitaires : uña de gato, maca, éleuthérocoque, rhodiola,…
- reminéralisation : ortie, bambou, prêle, silicium organique, …
- fatigue : ginseng, gelée royale, pollen, tribulus, schisandra…
-
 troubles digestifs : l'artichaut, le chardon-marie, ou le curcuma. 

 

PRECAUTIONS D'EMPLOI  - EFFETS SECONDAIRES - CONTRE-INDICATIONS

La prise de chlorella stimule naturellement l'activité intestinale et peut donc provoquer un dérèglement momentané de celui-ci. C'est pourquoi il est possible de ressentir, en début de prise, des ballonnements qui sont, pour la majorité des nouveaux utilisateurs, légers, bien tolérés et disparaissent après quelques jours. Toutefois, pour certaines personnes le transit peut augmenter de façon inconfortable (diarrhées). Il convient alors de diminuer la dose, voire même d’arrêter la prise de Chlorelle durant quelques jours. Quand tout redevient normal, reprendre avec des doses plus faibles encore et augmenter très progressivement. Dans quelques rares cas, le transit peut être ralenti. Il convient alors d'augmenter rapidement les doses et de boire abondamment  (de l'eau).

Même s'ils sont rares, il est possible de ressentir d'autres effets secondaires lors des premières prises, tels en particulier, maux de tête, sinusite, douleurs articulaires, humeur dépressive, vertiges, tremblements. Ils sont dus au démarrage du processus de désintoxication, à la typologie et au niveau des produits toxiques contenus dans l'organisme. Pour les faire disparaître dans les meilleurs délais (maximum quelques jours), il est recommandé d'augmenter rapidement les doses de Chlorella pour augmenter la rapidité d'élimination des produits toxiques que celle-ci aura pu "remettre en circulation". Pensez à boire abondamment de l'eau pour maximiser les bénéfices de la désintoxication.

Dans les deux cas suivants, il est contre-indiqué de consommer de la chlorella, l'avis d'un médecin est indispensable: 

  • un problème d'hémachromatose (excès de fer) car la Chlorella contient du fer bio disponible,
  • sous traitement anticoagulant,  car la Chlorella contient de la vitamine K, nécessaire à la coagulation sanguine.


Aucun problème de surdosage n'a jamais été rapporté.


 

COMMENT FAIRE LE BON CHOIX

La qualité de la chlorella est étroitement liée à la pureté de l'eau des bassins de culture, à l'emploi ou non de pesticides, herbicides, OGM au mode de séchage ainsi qu'au conditionnement. Il faut absolument consommer une Chlorella très pure. 

La pureté d'une micro-algue peut être garantie en fonction de ses conditions de culture. Seule la culture en milieu clos permet un contrôle total de tous les produits entrants donc une maîtrise de la qualité des produits sortants.

NB: à ce jour, aucune micro-algue ne peut revendiquer le label Bio car les micro algues n'entrent dans aucune des catégories définies pas les instances règlementaires européennes pour lesquelles il existe un cahier des charges permettant l'obtention de l'appellation "Bio" (cf. règlement CE n° 967/2008 du Conseil du 29 septembre 2008). La Commission a récemment été saisie par un certain nombre d'acteurs du domaine et elle doit maintenant établir le cahier des charges spécifiques "micro algues" définissant les conditions de certification Bio. 

 

CONSOMMATION - MODE - DOSAGE

La quantité moyenne recommandée dépend des effets recherchés. Elle peut varier de 3 grammes par jour jusqu'à 7 grammes par jour, à prendre au tout début des repas de façon à entrer en action dès le début du processus digestif.

Il est préférable d'augmenter la dose progressivement pour éviter les effets indésirables : 1  gramme par jour la 1ere semaine; 2 grammes la 2ème semaine, 3 grammes et plus les semaines suivantes. La durée d'une cure est généralement de l'ordre d'un mois et peut être renouvelée en tant que de besoin.

Les végétariens et les personnes en manque de vitamines B12 peuvent consommer de la chlorella quotidiennement tout au long de l’année. D'autres ayant des besoins récurrents auront intérêt à faire au moins deux cures par an de 3 à 4 mois.