Le pollen d'abeilles pour recouvrer la forme et le moral



DESCRIPTION - HISTOIRE - ORIGINE - CULTURE

abeille qui butine le pollen des fleursLe Pollen est l'élément mâle produit par l'étamine des fleurs. Le pollen est constitué de très fines particules qui sont aisément emportées par les moindres courants d'air et fécondent par ce biais les pistils, organes femelles de fleurs. Cette fine poussière est à l'origine de la rhinite allergique saisonnière. Ces pollens sont qualifiés d'anémophiles. 

Le pollen sert aussi de nourriture aux abeilles dont il est la principale source de protéines. En butinant les fleurs pour en soutirer le nectar qu'elles transforment en miel, les abeilles accumulent le pollen sur leurs pattes postérieures. Elles forment alors des pelotes qu'elles rapportent à la ruche. Le pollen ainsi récolté est enrobé par des ferments lactiques déposés par l'abeille. Cette fermentation lactique du pollen améliore sa digestibilité et sa conservation, tout en dégradant une partie des molécules qui le rendent allergisant. On parle de pollen entémophile, par différentiation avec le pollen anémophile, qui ne joue pas de rôle dans le déclenchement des allergies.


Pelotes de Pollen

Le pollen entre dans la composition du miel. Le besoin en pollen est important chez les jeunes ouvrières (âgées de 6 - 8 jours), il permet le bon fonctionnement de leurs glandes hypopharyngiennes qui secrètent la gelée royale.

En raison des débouchés qu'elle offre, de nombreux apiculteurs pratiquent aujourd'hui la récolte du pollen par le biais de "trappes à pollen" qui permettent de récupérer environ 10% du pollen ramené à la ruche par les abeilles. Le pollen prélevé dans les trappes ne peut pas se conserver en l’état très longtemps, 1 à 2 semaines. Il existe deux méthodes pour assurer sa conservation : la congélation à -20°c et la déshydratation partielle (séchage) en étuve qui va limiter le taux d'humidité du pollen aux environs de 4 à 5%. Cette dernière méthode est supprime tout problème de stockage, de transport et de conservation (attention néanmoins au risque de reprise d'humidité).

     

COMPOSITION - CONSTITUANTS - PRINCIPES ACTIFS

Le pollen de fleurs est constitué de:

 - 15 à 40 % de protéines, dont un grand nombre d’acides aminés essentiels que l’organisme humain ne sait pas produire par lui-même,
-  30 à 50 % de glucides (sucres),
- 1 à 10 % de lipides,
- 5 % d’eau après déshydratation,
15 à 20 % de substances variées, dont  des vitamines C et E (qui ont une action anti-oxydante reconnue), des vitamines PP et des Pro-vitamine A, des sels minéraux en grande quantité calcium, sélénium, cuivre, fer, magnésium, ..), des enzymes fondamentaux pour notre métabolisme, des flavonoïdes ...

 

BIENFAITS - EFFETS SUR L'ORGANISME

Fatigue générale

Fatigue physique et nerveuse - Stimulant

Le pollen est un produit naturel riche en micronutriments essentiels pour vaincre la fatigue passagère, le surmenage ou une dépression légère. On le recommande même en complément des traitements contre l'asthénie (grand état de fatigue qui nécessite une prise en charge médicale). "Le pollen contient différentes substances qui concourent à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme et lutter contre ses déficiences passagères, qui sont souvent à l'origine de la fatigue", explique Gaëlle Imbert, pharmacienne auteur de Les remèdes de la ruche (éd. Alpen). Le Pollen concourt également à favoriser l'équilibre nerveux des asthéniques, des neurasthéniques et des personnes fatigués nerveusement ou intellectuellement.

Le Pollen d'abeille est donc un excellent stimulant général qui peut être utilisé sous forme préventive ou curative, dans les cas de fatigue physique et intellectuelle, de convalescence et contre les infections saisonnières qui surviennent lorsque l'organisme est diminué (en hiver notamment).

Ménopause

2 essais cliniques menés en 1994 et 2004 sur une préparation contenant du pollen, de la gelée royale et de la vitamine C ont permis de réduire de façon significative plusieurs symptômes de la ménopause. Une autre étude sur 64 sujets a démontré qu'un extrait de polen peut réduire les bouffées de chaleur associées à la ménopause.

Transit

Le pollen permet de lutter à la fois contre les diarrhées et les constipations car il rééquilibre le système digestif", explique Gaëlle Imbert, pharmacienne auteur de Les remèdes de la ruche (éd. Alpen). La responsable de ces effets : la coque cellulosique des grains de pollen qui aide à la digestion.

Hypertrophie de la prostate

Prostate

Des essais comparatifs ont été effectués à la fin des années 90 sur 444 personnes souffrant d'une hypertophie bénigne de la prostate traitées par un extrait de pollen de fleur de seigle. D'autres essais cliniques ont été effectués depuis en Chine et en Russie. Cet extrait s'est révélé efficace pour réduire l'hypertrophie bénigne de la prostate. Ce qui s'est traduit par le fait que les patients se levaient moins souvent la nuit pour uriner.

Suivant leur origine les pollens ont des qualités qui diffèrent. Le pollen de fleurs de ciste est réputé pour protéger la muqueuse intestinale. Le pollen de saule est indiqué pour les troubles de la prostate et pour prévenir ou retarder du vieillissement oculaire. Le pollen de châtaigner est préconisé pour lutter contre les troubles de la ménopause. Celui de bruyère favorise la mémoire et est recommandé pour les problèmes circulatoires.

 

PRESENTATION - ASSOCIATION - SYNERGIE

Le pollen peut être commercialisé sous plusieurs formes :
en pelotes naturelles présenté habituellement dans des pots en verre ou en plastique alimentaire ;
- en poudre, soit en vrac dans des contenants adaptés, soit en gélules ;
- en extrait purifié, élaboré par certains laboratoires pharmaceutiques.

Il peut être également :
surgelé, il préserve son moelleux, sa saveur, ainsi que ses vitamines et ferments lactiques - des molécules fragiles qui impliquent de le consommer rapidement dans les jours suivant sa remise à température. Une fois décongelé, le pollen doit être conditionné dans un bol sans couvercle pour permettre sa respiration. Il se conserve alors durant une dizaine de jours au réfrigérateur ;
sous forme déshydratée, il garde sa richesse en protéines et en sucres, il peut être conservé jusqu'à dix-huit mois à température ambiante. 

Le pollen peut être pris seul ou associé à d’autres compléments alimentaires :

- aux autres produits de la ruche: gelée royale, propolis, miel, avec lesquels il agit en synergie,
- au ginseng, pour stimuler les défenses naturelles et tonifier l'organisme.

  

PRECAUTIONS D'EMPLOI  - EFFETS SECONDAIRES - CONTRE-INDICATIONS

Le pollen peut être consommé par toutes les catégories de population sans contre-indication. Comme d'autres types de compléments alimentaires, sa prise peut très exceptionnellement provoquer chez certains une réaction cutanée immédiate ou au cours de la cure. Dans ce cas, il convient de stopper immédiatement la prise.
Contrairement à certaines idées reçues, le pollen fabriqué par les abeilles ne provoque pas d'allergie chez les personnes présentant une allergie respiratoire due aux pollens transportés par le vent. Cependant, en application du principe de précaution, il est préférable de commencer une cure de pollen avec des doses réduites et de surveiller ses réactions.
 

COMMENT FAIRE LE BON CHOIX

La majorité des pollens commercialisés sont issus de toutes les fleurs. "Le pollen en pelotes doit présenter une mixité de teintes allant du jaune à l'orangé pour être de bonne qualité. Les pelotes ne doivent pas être collées entre elles, une humidité entraînerait le développement de moisissures", précise le Dr Gaëlle Imbert, pharmacienne spécialiste des produits de la ruche.

A cet égard, nous préconisons le choix du pollen en pelotes et conditionnées dans des contenants en verre. Il n'est pas souhaitable que ce magnifique produit naturel soit réduit sous forme de poudre (anonyme par rapport à la nature de ses constituants) et de plus conditionné dans des matières plastiques. 


CONSOMMATION - MODE - DOSAGE 

Il est recommandé de faire varier la dose de pollen consommé en fonction de la corpulence de l'individu. Il s'agit d'apporter quotidiennement le contenu d'une cuillère à café (4 à 6 grammes) pour un enfant, une cuillère à dessert (8 à 12 grammes) pour un adolescent et une cuillère à soupe (12 à 18 grammes) pour un adulte. A prendre au petit-déjeuner, en cure de 2 à 3 mois au moins car le pollen agit progressivement et il faut généralement 2 à 3 semaines de prise quotidienne pour en ressentir les effets. Idéalement, il s'agirait d'effectuerait 2 cures de 3 mois par an aux changements de saison (printemps et automne), lorsque les organismes sont plus fragiles.

Si vous le consommez seul, efforcez-vous de bien le mâcher et de boire à l'issue. Etant donné que le goût de "paille sèche" ne convient pas à tout le monde, il est préférable de mélanger le pollen à un jus de fruits, de l'eau, du thé, un milk-shake, une salade de crudités ou de fruits, du miel, de la confiture, du muesli ou un yaourt, selon les goûts et envies de chacun. Veillez à ne pas le cuire, car la chaleur détruit ses qualités nutritives. Vous pouvez cependant associer le pollen à un aliment modérément chaud (<  40°c).

Ces doses peuvent être doublées si nécessaire. On peut alors prendre une dose le matin et une autre le soir.

Le pollen existe également en poudre ou en gélules, qui doivent être conservées dans un endroit bien sec. Il est alors nécessaire de se conformer à la posologie donnée par le fabricant. On peut également trouver du pollen sous forme d'extraits purifiés fabriqués par des laboratoires pharmaceutiques. Il convient alors de se référer aux prescriptions du fabricant.